Le nom du vent : chronique du tueur de roi 1

Patrick Rothfuss

Bragelonne (2009)

9782352942832

Feuilleter

J’ai libéré des princesses. J’ai incendié la ville de Trebon. J’ai suivi des pistes au clair de lune que personne n’oserait même évoquer. J’ai conversé avec des dieux, aimé des femmes et écrit des chansons qui font pleurer les ménestrels.
J’ai été exclu de l’Université à un âge où l’on est encore trop jeune pour y entrer. J’y étais allé pour apprendre la magie, celle dont on parle dans les histoires. Je voulais apprendre le nom du vent.
Mon nom est Kvothe
Vous avez dû entendre parler de moi.

Une narration finement ciselée au pouvoir ensorceleur

Entendez le récit de Kvothe, cet ancien voleur, ménestrel, poète et assassin… Entendez ce récit de lui-même, par lui-même. Il vous révélera des secrets et vous parlera de légendes que vous souhaiteriez mieux oublier.

Kvothe prend le temps de narrer le récit de sa vie à Chroniqueur, un jeune biographe qui parcourt le pays, sauvé in extremis de créatures étranges. Il se retrouve alors dans l’auberge d’un village au cœur de rien, appartenant à un certain Kote, qui ne saurait être que le tueur de roi lui-même, Kvothe.

C’est alors que s’engage un récit incroyable, entre conte et violence inouie, entre amertume et amour unique, entre abandon et fraternité… La vie de Kvothe n’est qu’une succession de batailles engagées, violentes et terribles, qui ne cesseront de meurtrir le petit cœur de cet enfant brisé par le meurtre sauvage de ses parents ménestrels.

Ce roman fantasy ne ressemble à aucun autre que j’ai pu lire auparavant. On y pleure souvent cette enfance perdue, on souffre avec le petit héros. On a peur avec lui. Et on grandit avec lui en même temps que le récit avance. Un récit d’une telle force, qu’il nous enveloppe de sa chape merveilleuse, de ses mots venus tout droit des contes, de son rythme lancinant. Alors que tout nous laisse à voir une fin encore plus terrible que le commencement, nous ne pouvons que nous réjouir des quelques moments de bonheur que Kvothe, encore enfant mais bien trop intelligent pour son âge, arrive à happer pour un moment d’insouciance bien trop court.

La version audio est un bijou. La voix de Nicolas Planchais qui sublime le récit vous transporte immédiatement dans cette petite auberge mystérieuse…

♥ Découvrez la version audio ♥

Chez Hardigan

Hardigan (2020)

978B07ZPHD1NH

Interprète : Nicolas Planchais


Autres livres sur le même thème