Le château de Cassandra

Le château de Cassandra - Dodie Smith - Pôle fiction

Dodie Smith

Pôle Fiction / Gallimard (2020)

9782075142137

Cassandra ! Un prénom romanesque, à l’image du château perdu au fin fond de l’Angleterre où vit la jeune fille et toute sa famille pour le moins excentrique. Un père écrivain qui se refuse à écrire, la merveilleuse Topaz, belle-mère fantasque, Rose, la sœur aînée rêvant au grand amour, sans parler du jeune jardinier qui n’a d’yeux que pour Cassandra. Au fil de ses cahiers, elle relate les événements qui jalonnent leur existence, avec autant de sensibilité que d’ironie. Surgissent deux beaux et riches Américains venus s’installer dans le manoir voisin. La vie au château en sera bouleversée.
Dodie Smith revisite ses classiques avec humour et vénération.Si elle s’inspire d’un château bien réel, perdu dans le Suffolk, l’architecture du livre doit plus encore aux emprunts, réminiscences et autres pastiches de la littérature anglaise. Le prénom de Cassandra ne rappelle-t-il pas d’ailleurs celui de la sœur et confidente chérie de Jane Austen ?

Le journal intime d’une jeune adolescente coincée dans un château dans les années 1930

Cassandra commence son journal intime sur un vieux carnet à six pence qu’elle ne cesse de noircir au point où elle est obligée d’écrire de plus en plus petit. Car, bien qu’elle habite un château, Cassandra est dans une situation extrêmement précaire. Pratiquement sans revenus, sa famille, pour le moins décalée, arrive à un tel point de pauvreté que même les meubles et les plus beaux vêtements ont été vendus.

Alors que les choses vont de mal en pis, deux beaux et jeunes américains, nouvellement propriétaires du château, débarquent à l’improviste…

Voilà un récit qui ne lésine pas dans le détail de la vie quotidienne, mais sous le regard d’une adolescente intelligente à l’humour assez corrosif, cela en devient particulièrement drôle. Entendez « au délicieux humour anglais » bien sûr ! L’histoire présente des personnages pour le moins égoïstes, mais attachants à leur manière, qui finiront par reprendre les rênes de leur vie, entre ville et campagne, amitiés et amours, chagrins et grandes joies. C’est aussi un récit où l’on découvre avec une Cassandra qui grandit, les mensonges et manigances dont font parfois preuves les adultes. Cassandra n’a rien de naïf et c’est justement sa vision très juste qu’elle porte autant sur les membres de sa famille que les personnages extérieurs qu’il est plaisant de suivre.

L’écriture de Dodie Smith peut paraître parfois un peu surannée, mais cette façon d’écrire « à l’ancienne » ajoute au journal intime ce soupçon en plus d’Angleterre victorienne qui colle parfaitement avec l’ambiance du roman.

N’oublions pas de préciser que Dodie Smith est également l’autrice des 101 dalmatiens !


Sur le même thème

Premier arrêt avant l'avenir - Jo Witek

Premier arrêt avant l’avenir

Le grand jour est arrivé. Pierre monte à Paris pour ses études. Sauf que… Sauf que dans le train, il croise la route d’Olympe Résumé Pierre, brillant bachelier primé au concours général, quitte son lycée rural et un milieu modeste pour rejoindre Paris et une prépa d’excellence. La voie royale pour un pur outsider boursier…

Féminine - Louison Nielman - Scrineo

Féminine

Un déménagement, un nouveau collège, une nouvelle vie. Gabrielle se bat sur le ring, mais son combat de tous les jours est peut-être le plus dur : celui de se faire accepter telle qu’elle est ! Un roman coup de poing qui met KO le sexisme et les stéréotypes. Gabrielle ne rentre pas dans les…

Dear Evan Hansen - Bayard - Val Emmich

Dear Evan Hansen. Et si un mensonge vous permettait enfin d’exister ?

Un roman puissant qui aborde sous le regard critique du héros – tantôt naïf, tantôt désabusé – la solitude, le suicide et les difficultés relationnelles de notre monde moderne Evan Hansen a toujours eu du mal à s’intégrer. Il n’a pas d’ami, ne parle à personne à part sa mère et son psy. Ce dernier…