Nos éclats de miroir

Quand Cléo, adolescente d’aujourd’hui, s’adresse à Anne Franck à travers son propre journal intime.

Florence Hinckel
Nathan (2019)
9782092588048


Je m’appelle Cléo, et j’aurai bientôt 15 ans, 1 mois et 20 jours. Cette date est importante pour moi, car c’est à cet âge-là que tu es morte, Anne Frank. Tu es mon écrivaine préférée ! Alors j’ai décidé de m’adresser à toi dans ce nouveau carnet. Je vais te raconter ce qui m’interroge, me fait rire ou me bouleverse. Toutes ces choses que je n’oserais jamais dire à voix haute : le voile devant les yeux de ma mère ; ma meilleure et parfois cruelle amie Bérénice ; ma grande sœur, si forte et déterminée ; Dimitri, mon amour d’enfance perdu de vue ; la complexité du monde. Mais aussi mon reflet, si mouvant qu’il m’échappe… ou parfois se brise.
Je vais te parler de nos éclats de miroirs.
Les tiens, les miens, les leurs.

Où l’acheter ?

Decitre
Cultura


Mon écrivaine préférée, c’est toi, Anne. Hélas, tu n’es plus là. Je ne pourrai jamais discuter avec toi. Tu étais une petite fille, et puis tu es morte dans un camp de concentration pendant la Seconde Guerre mondiale, à l’âge de quinze ans.

Extrait de Nos Éclats de miroir de Florence Hinckel.

Voilà un roman qui a tout d’un grand ! La plume de Florence Hinckel nous plonge avec force dans la tête, le cœur et le corps de Cléo, une adolescente sensible, intelligente, mais en pleine effusion de sentiments divers et contradictoires.

Nous suivons son cheminement à travers la lecture de son journal intime. Journal, dans lequel elle s’adresse à Anne, comprenez Anne Franck, son écrivaine préférée, morte à l’âge de quinze ans. Âge que va bientôt avoir Cléo, dont la vie ne ressemble en aucune façon à celle d’Anne Franck, mais qui, cependant va l’aider à grandir, à s’accrocher, et peut-être même à prendre conscience des petits bonheurs qu’il faut savoir happer, surtout dans les moments les plus difficiles.


Du même auteur

#BLEUE

Imaginez un monde où la loi oblige à être heureux… Silas vit dans une société qui est venue à bout de la souffrance. Chaque jour, la Cellule d’Eradication de la Douleur Emotionnelle efface les souvenirs douloureux, ne laissant de l’opération qu’une trace : un point bleu au poignet. Le jour où sa petite amie Astrid se fait renverser par une voiture, Silas est aussitôt emmené par des agents en combinaison jaune.
Le lendemain, le garçon se sent bien. Tout n’est-il pas pour le mieux dans le meilleur des mondes ?

Sur le même thème

Dear Evan Hansen - Bayard - Val Emmich

Dear Evan Hansen. Et si un mensonge vous permettait enfin d’exister ?

Un roman puissant qui aborde sous le regard critique du héros – tantôt naïf, tantôt désabusé – la solitude, le suicide et les difficultés relationnelles de notre monde moderne Evan Hansen a toujours eu du mal à s’intégrer. Il n’a pas d’ami, ne parle à personne à part sa mère et son psy. Ce dernier…

La promesse d'Edna - Romina Casagrande - Fleuve éditions

La promesse d’Edna

Le chemin du retour est parfois une promesse qui ramène à la vie Edna vit seule dans le nord de l’Italie et consacre son temps à son jardin et à son perroquet, Emil. Aux yeux de tous, c’est une dame sans histoire. Pourtant, quand le hasard lui permet de retrouver la trace de son meilleur…

Life and times - Candy harper - Slalom - 9782375542613

Life and times

Deux vies qui s’échangent, deux cents ans qui les séparent. Comment vivront-elles ce bouleversement ? Bradlee et Eugenie sont deux adolescentes que tout oppose : la première est une citadine ultraconnectée qui broie du noir depuis que ses parents l’ont déracinée de Londres et envoyée dans un poussiéreux pensionnat de campagne ; la seconde rêve…

Ingérables - Mélissa Scanu - HLAB - 9782017125648

Ingérables

Quand deux âmes perdues se trouvent, deux cœurs brisés se cognent, deux esprits rebelles s’affrontent Aubrey a un très mauvais caractère et ment constamment. Jude, surnommé Brutus, n’est qu’un délinquant notoire qui ne sait pas sourire. Tous les deux sont ingérables, et dès l’arrivée d’Aubrey dans son nouveau lycée, tous les deux se détestent. Jusqu’à…